peut-on en prendre ou pas ? – Go-Buzz

peut-on en prendre ou pas ?


Peut-on prendre de la cétirizine sans risque en pleine épidémie de coronavirus ? Beaucoup d’allergiques se posent la question en ce moment, avec le pic de pollens observé dans plusieurs régions de France. Réponse.

Éternuements, yeux rouges, qui grattent… Vous êtes en pleine crise de rhume des foins ? Pas de panique, vous pouvez prendre des antihistaminiques (Loratadine (Clarityne®) ; Desloratadine (Aerius®)) ; dont la cétirizine (Zyrtec®, Virlix®), même en présence de l’épidémie de coronavirus. Comme le confirme la Société française de pharmacologie et de thérapeutique (SFPT) « il n’y a pas de risque ». C’est-à-dire pas de risque majoré de contracter le virus ou de moins bien réagir en cas de contamination. La cétirizine bloque les récepteurs à l’histamine dont la stimulation est à l’origine des symptômes de l’allergie. « En bloquant ces récepteurs, la cétirizine et les autres antihistaminiques ne diminuent pas les défenses contre les virus et les bactéries. Il n’y a donc, a priori, pas de risque à prendre d’antihistaminiques dans cette période. De plus, si les signes de rhinorrhée sont importants, il peut être utile de prendre des antihistaminiques plutôt qu’un autre traitement pour faire la différence avec des signes respiratoires d’infection potentielle » poursuit la SFPT.

Indications : quand prendre de la cétirizine ?

La cétirizine est indiquée pour le traitement des symptômes nasaux et oculaires de la rhinite allergique saisonnière ou perannuelle (RAP) et pour le traitement des symptômes de l’urticaire chronique (urticaire chronique idiopathique). Un avis médical est recommandé pour l’urticaire chronique idiopathique. Elle se présente sous forme de comprimés et soulage les symptômes allergiques dans la demi-heure qui suit son administration pour une durée habituelle de 24 heures. Elle peut être employée chez les femmes enceintes, quel que soit le terme de la grossesse. 

Les allergiques ne doivent pas arrêter leurs traitements malgré l’épidémie de coronavirus

Malgré l’épidémie de coronavirus, « les patients allergiques aux pollens doivent plus que jamais poursuivre leur traitement de fond en ce moment. Les inhalateurs bien sûr, mais également les antihistaminiques oraux, qui permettent de limiter la libération d’histamine dans l’organisme. C’est en effet cette histamine qui favorise les mécanismes inflammatoires » nous expliquait récemment le Dr Albanne Branellec, allergologue à ParisPour les sprays à pulvériser dans le nez, vous pouvez aussi les continuer s’ils vous sont habituellement prescrits, mais si vous constatez une perte d’odorat alors que votre nez n’est pas spécialement bouché, contactez votre médecin car ça peut être l’un des symptômes du coronavirus.

>> Vous présentez les symptômes du Covid-19 ? Vous pouvez vérifier si les médicaments que vous prenez actuellement risquent d’aggraver vos symptômes sur le site Covid19-médicaments.


Read more